Méthode Feldenkrais

L’éducation somatique est un nouveau champ disciplinaire qui regroupe autant des approches contemporaines (méthode FeldenkraisMD, méthode Alexander, gymnastique holistique, etc.) que de très anciennes comme le Tai Chi, le Qi Gong, le yoga etc. Le mot soma vient du grec et signifie «corps vivant». Toutes ces méthodes intègrent dans leur pratique la conscience et le mouvement. De plus, l’intelligence corporelle, la présence, la respiration, l’effort juste, le rapport à la gravité ainsi qu’à l’environnement sont des notions fondamentales qui sous-tendent ces différentes approches. Basées sur l’apprentissage organique, propre aux systèmes vivants, elles reconnaissent que le mouvement est au cœur de la vie et est l’expression de toute la personne.

photo: Camille McMillan

La méthode FeldenkraisMD d’éducation somatique possède ses particularités. Elle propose une pédagogie du mouvement innovatrice qui utilise le potentiel de plasticité neuronale donc d’apprentissage et la possibilité que nous avons d’évoluer et de nous adapter tout au long de notre vie. En intégrant de façon originale mouvement et conscience, elle permet une compréhension plus somatique du comportement et de l’intelligence. Elle est reconnue pour son potentiel unique à améliorer la posture, la flexibilité, la coordination, la vitalité et à raffiner la conscience de soi.

L’approche a été développée par Moshe Feldenkrais, D.Sc.(1904-1983) qui a fait se côtoyer avec originalité des concepts relevant autant du développement moteur et des arts martiaux que de la biomécanique, de la psychologie, et de la compréhension du système nerveux. L’apport de chacune de ces disciplines enrichit l’expérience humaine en intégrant pensées, sensations, perceptions et actions. Il a été un chef de file dans les approches Body-Mind ou holistiques et l’un des premiers à souligner l’importance du mouvement dans le développement de la pensée.

De plus, la méthode Feldenkrais s’intéresse aux aspects biologiques et culturels du mouvement, car notre façon de bouger est aussi notre signature personnelle. En effet, à travers notre histoire personnelle (nos apprentissages, nos blessures et nos maladies), nous développons des schémas de comportements aussi bien physiques, cognitifs, qu’émotionnels. Notre façon de bouger devient le révélateur de notre façon d’être. Ces schémas, maintenant habitudes, peuvent devenir rigides et restreindre considérablement notre capacité d’adaptation. Pour mûrir avec grâce, assouplir autant notre cerveau que nos muscles, permettre l’émergence de nouvelles façons de sentir, bouger et penser tout au long de notre vie, la méthode Feldenkrais propose le chemin créatif de l’apprentissage organique.

La méthode Feldenkrais s’adresse à toute personne qui désire bouger avec plus de plaisir, d’efficacité et d’aisance, qui désire intégrer plus de conscience corporelle dans toutes les sphères de sa vie. Elle s’adresse également aux athlètes, danseurs et musiciens qui ont besoin d’une excellente organisation neuromusculaire. Elle est particulièrement utile aux individus confrontés à des défis et limites de mouvement (blessures, douleurs, conditions neurologiques, etc.) ainsi qu’à ceux qui souffrent de douleurs chroniques puisque cette approche stimule notre capacité d’adaptation et permet de trouver de nouvelles façons de faire.

photo: Camille McMillan

Les cours de groupe, appelés Prise de Conscience par le mouvementMD par Moshe Feldenkrais, sont des explorations de mouvement guidées verbalement. Sans un modèle à imiter, elles respectent le rythme de chacun. Les séquences de mouvement sont ingénieuses, ludiques, étonnantes et elles sont organisées autour de différents thèmes tels que la marche, l’équilibre, la posture, l’effort juste, la respiration, etc. Nous explorons, d’abord dans la lenteur pour mieux sentir, une gamme variée de mouvements touchant toutes les articulations et la musculature de notre corps. Nous enrichissons notre répertoire d’actions et utilisons mieux notre potentiel réel. Grâce à une meilleure organisation somatique, nous gagnons en souplesse dans l’ensemble de notre être, nous retrouvons plaisir et aisance. Une liberté de mouvement qui trouve son écho dans notre rapport avec nous-mêmes et les autres.

Bibliographie

La Somatique

Hanna, T. (1976). The Field of Somatics, in Somatics, Vol. No 1, pp.30-34.

Hanna, T. (l986). What is Somatics? Somatics, Vol 5 no. 4, pp. 4-8.

Hanna, T. (1989). La somatique. Paris: Inter-éditions.

Portrait de l'éducation somatique

Alexander, G. (1981). Le corps retrouvé par l’eutonie. Paris : Tchou.

Alexander, M. (1932). The Use of Self. London: Centaline.

Bainbridge-Cohen, B. (1993). Seeing, Feeling and Action: The Experiential anatomy of Body-Mind Centering. Northampton, Mass. Contact Editions.

Ehrenfried, L. (1967). De l’éducation du corps à l’équilibre de l’esprit. Paris : Aubier Montaigne.

Gomez, N. (l992). Somarhythms: Developing Somatic Awareness with Balls. Journal of Physical Education, Recreation and Dance. vol 63 no. 4.

Todd, M. E. (1937). The Thinking Body : a Study of the Balancing Forces of Dynamic Man. (Republication). New-York : Dance Horizons.

Le corps pensant
Mabel E. Todd, Le corps pensant, Contredanse 2012. Traduit par Elise Argaud et Denise Luccioni.

La méthode Feldenkrais

Connor et al, 2011. Feldenkrais Method Balance Classes Improve Balance In Older Adults: A Controlled Trial. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine. Volume 2011, article ID 873672. 9 pages. Télécharger en format PDF

Feldenkrais, M. (1967). La conscience du corps. Paris: Marabout.

Feldenkrais, M. (1993). L’être et la maturité du comportement. Paris : L’espace du temps présent.

Goldfarb, L. (1998). Articuler le changement. Paris: Espace du Temps Présent.

Ulmann et al, 2010. Effects of Fedenkrais Exercices on Balance, Mobility, Balance confidence, and Gait Performance in Community-Dwelling Adults Age 65 and old. The Journal of Alternative and Complementary Medicine. Volume 16, Number 1, pp 97-105. Télécharger en format PDF

Pour plus de recherches et de lectures sur la Méthode FeldenkraisMD d’éducation somatique :

http://feldenkraisfoundation.org/category/research/

http://www.feldenkrais.com/resources/research/

Science et philosophie

Berthoz, A. ed. (1998). Le cerveau et le mouvement : comment nos gestes construisent notre pensée. Science et vie, no. 204.

Calais-Germain, B. (l984). Anatomie pour le mouvement, tome I et II. St Michel la Chanenche Haute, Méolans Revel: Des Iris.

Chandrakala. Les mouvements sacrés de Gurdjieff. Webzine Covivia, 2013, volume 9 numéro 9.

Damasio, A. (1999). Le sentiment même de soi : corps, émotion et conscience. Paris : Odile Jacob.

Ginsburg, C. (2010). The Intelligence of Moving Bodies: a somatic view of life and its consequences. Santé Fe, New Mexico. AWAREing Press.

Gomez, N., Bolster, G. (1988). Movement, Body and Awareness: Exploring Somatic Processes.Université de Montréal: département d’éducation physique.

Joly, Y. (2006). L’image du corps et la conscience de soi : de l’éducation somatique dans le champ psychologique, Psychologie Québec, numéro de mai.

Rinfret, M. (2000). Intégration des écoutes psychologique et somatique. Revue québécoise de Psychologie, vol 21, n° 1, pp. 39-56.

Pédagogie de la danse

Fortin, S. (1996). L’éducation somatique : nouvel ingrédient pour la formation en danse. Nouvelles de danse, no. 28, Bruxelles, Belgique.

Application du Feldenkrais à la pratique musicale